Propulsé par Drupal

Dieu, le pervers et l'absolution: chroniques de deux impossibles narrations (Nabokov et Rushdie) - Conférence de Michael Federspiel

Author : Guignard Sophie
Date : Oct 16, 2017
Category :
Comment : 0
13
Conférence
En 1955, après le refus de quatre éditeurs américains, Vladimir Nabokov faisait publier en France une pépite littéraire qui allait le faire connaître du grand public. Cette discrète sortie de Lolita, par une petite maison d'édition à la réputation sulfureuse, allait pourtant mener à l'un des derniers procès de censure du 20ème siècle.
 
Des Enfants de Minuit à l’Enchanteresse de Florence, Rushdie a quant à lui régulièrement mis au centre de son œuvre les questions sociales et identitaires qui agitent notre monde. 
 
Si les sujets de ces romans sont éloignés, la controverse qui a parfois marqué leur sortie a été comparable. Il est pourtant indéniable que les deux auteurs se sont toujours ingéniés à déployer un arsenal stylistique et linguistique visant à vaincre les résistances du lecteur vis à vis du sujet. 
 
Quand le contenu d'un roman est sensible, il paraît en effet indispensable de s'entourer d'un certain nombre de précautions rhétoriques et de stratégies discursives visant à pérenniser l'acte de lecture sans s'aliéner le lecteur. La présentation de Michael Federspiel aura vocation à explorer quelques-unes de ces stratégies dans les cas sus-cités, en mettant en exergue les spécificités de la narration et des narrateurs en contexte polémique.
 
Il sera ainsi question d’entités fluctuantes et polymorphes mettant à mal la conception même de narrateur, et servant une indécidabilité centrale au roman. Dans ce mode de récit, l'origine du discours est brouillée, tandis qu’à l’auteur réel ou implicite se substitue tantôt un vide relatif, tantôt une pluralité sémantique. 
 
**
 
Michael Federspiel est professeur agrégé de lettres anglaises. Il enseigne la littérature, la traduction et la langue anglaise à l’université d’Angers (France). Il a par le passé été chercheur associé à l’université de Strasbourg (France) et a enseigné l’anglais scientifique à l’université de Toulon (France). Ses domaines de recherche sont la stylistique et la littérature comparée, ainsi que l’approche littéraire des sujets sensibles. Auteur et traducteur de plusieurs articles dans le domaine de la médecine et des sciences humaines, il apprécie particulièrement l’interdisciplinarité. Il est membre fondateur et administrateur de la Société française Vladimir Nabokov.

Participation / Organisation

Organisateur membre
Participant non-membre