Propulsé par Drupal

Étude sociocritique de trois romans d'entreprise: Nathalie Kuperman, «Nous étions des êtres vivants», Pierre Mari, «Résolution» et Delphine de Vigan, «Les Heures souterraines»