Propulsé par Drupal

Quand la liberté d’expression et de création dans la littérature française contemporaine côtoie la diffamation, le cas de «Le Procès de Jean- Marie LePen» (1998) de Mathieu Lindon