Propulsé par Drupal

Cahiers Figura

Les douze travaux du texte. Sociocritique et ethnocritique

Les douze travaux du texte. Sociocritique et ethnocritique

La sociocritique et l’ethnocritique ont plusieurs actes en commun : penser le texte en interaction avec la semiosis sociale, lire la « mise en texte » comme le lieu d’un travail sur les représentations et saisir les « altérités du texte » dans le mouvement du sens qu’elles engagent. Elles ont toutefois développé des hypothèses, des concepts et des propositions herméneutiques qui ne sont pas les mêmes et qui appellent confrontations et évaluations. C’est à ce travail de réflexion que se destine ce cahier.

Popovic P, Anne-Marie David.  2015.  Les douze travaux du texte. Sociocritique et ethnocritique. 38

Les frontières de l'humain et le posthumain

Les frontières de l'humain et le posthumain

Créer un être artificiel à l’image de l’être humain est un mythe qui traverse les cultures depuis toujours. La science rejoint maintenant la fiction. Des recherches autour du cyborg et du clonage côtoient les nombreuses figures fictionnelles. Dans ce contexte, le terme de « posthumain » fait florès et interroge les liens entre nature et culture. Les textes de ce cahier explorent en littérature et au cinéma les représentations de l’humain et de ses avatars à l’aube du posthumain. Comment l’imaginaire représente-t-il ce corps?

Jean-François Chassay, Marie-Ève Tremblay-Cléroux.  2014.  Les frontières de l'humain et le posthumain. 37:241.

La pensée écologique et l'espace littéraire

La pensée écologique et l'espace littéraire

Sylvain David, Vadean M.  2014.  La pensée écologique et l'espace littéraire. 36:184.

Que peut l’écologie? Sur le plan économique, elle reflète l’immense croissance du secteur vert; sur le plan politique, elle invite à une responsabilité accrue; sur le plan technique, elle s’inscrit dans un horizon d’attentes et d’angoisses; comme savoir, elle infiltre toutes les disciplines (de la biologie au marketing) afin de développer des compétences transversales, applicables à des phénomènes parfois encore inconnus. Mais sa véritable vision, l’écologie l’offre lorsqu’elle quitte le domaine scientifique du constat pour se faire sensibilité poétique.

Politiques de la littérature. Une traversée du XXe siècle français

Politiques de la littérature. Une traversée du XXe siècle français

Hamel J-F, Laurence Côté-Fournier, Élyse Guay.  2014.  Politiques de la littérature. Une traversée du XXe siècle français. 35:188.

À travers des figures centrales du dernier siècle, de Paul Valéry à Pierre Guyotat, de Julien Benda à Georges Perec, en passant par Jean Paulhan et Michel Foucault, ce collectif met en lumière la richesse et la diversité des politiques de la littérature qui se sont affrontées en France depuis l'affaire Dreyfus.

L'idée du lieu

L'idée du lieu

Daniel Chartier, Parent M, Vallières S.  2013.  L'idée du lieu. 34:206.

Le lieu, qu'il existe géographiquement ou non, est avant tout « une idée de lieu », une construction imaginaire dont les matériaux premiers sont les discours, issus non seulement des productions artistiques mais aussi de la culture populaire et médiatique. Le lieu se prêterait donc à être lu : comme un texte, sa compréhension exige un acte de mise en forme et appelle différentes interprétations.

Les voies de l’évolution. De la pertinence du darwinisme en littérature

Les voies de l’évolution. De la pertinence du darwinisme en littérature

On connaît peu dans la francophonie les débats qui entourent le « darwinisme littéraire ». Pourtant, dans le monde anglo-saxon, ce mouvement ratisse large et attire beaucoup l’attention. Le darwinisme littéraire cherche à repenser la littérature à l’aune de la théorie de l’évolution. Comme l’écrit Joseph Carroll, un des principaux défenseurs de cette approche : « [Nous pensons] que toute forme de savoir sur le comportement humain, incluant les produits de l’imagination, peut et devrait être subsumée dans la perspective évolutionniste.

Jean-François Chassay, Grenier D, Messier WS.  2013.  Les voies de l’évolution. De la pertinence du darwinisme en littérature. 33

Traduire le texte érotique

Traduire le texte érotique

La traduction du texte érotique est une tâche ardue parce que, à cheval entre deux imaginaires culturels, elle soulève la question des valeurs morales et littéraires rattachées à la représentation du sexe. Le récit érotique oblige le traducteur à déterminer ce qui peut être montré et ce qui doit être caché dans la culture d’arrivée; soit la traduction freine la force érotique du texte original par l’euphémisme et la censure, soit elle la transmet.

Pier-Pascale Boulanger.  2013.  Traduire le texte érotique. 32

Du convenable et de l’inconvenant. Littérature française du XIXe siècle

Du convenable et de l’inconvenant. Littérature française du XIXe siècle

Cnockaert V, Pelletier S.  2015.  Du convenable et de l’inconvenant. Littérature française du XIXe siècle. 40

La littérature du XIXe siècle accorde beaucoup d’importance aux convenances. Si la bienséance impose à la vie en société leurs lois implacables, celles-ci ne sont en revanche que rarement établies de façon claire et supposent tout un appareil de nuances difficiles à saisir, propres à chaque groupe ou paradigme culturel. La définition du convenable et de l’inconvenant se déplace constamment et paraît toute relative : à quoi s’agit-il de convenir?

Suburbia L'Amérique des banlieues

Suburbia L'Amérique des banlieues

Bertrand Gervais, Alice van der Kei, Parent M.  2015.  Suburbia L'Amérique des banlieues. 39

Le collectif d’auteurs publiés dans ce cahier souhaite offrir une prise nouvelle sur la banlieue, un sujet amplement traité dans le monde anglo-saxon, mais encore très peu étudié dans une perspective québécoise. En se penchant sur les représentations (littéraires, visuelles, discursives) de la banlieue nord-américaine depuis 1945, les textes réunis dans cette publication permettent d’apprécier les enjeux esthétiques et sociopolitiques contemporains que la banlieue cristallise, en plus d’articuler une réflexion inédite sur la spécificité de l’espace banlieusard québécois.

Poétiques de l’absence chez Marguerite Duras

Poétiques de l’absence chez Marguerite Duras

Boucher M-H, Mihelakis E, Delvaux M.  2012.  Poétiques de l’absence chez Marguerite Duras. 31:120.

L’œuvre de Duras semble être impensable en dehors des absences qui l’habitent et la hantent, qui font corps avec elle. Ainsi, son œuvre travaille comme un organe vivant qui désire franchir le seuil d’une plénitude qui ne pourra jamais être atteinte. Comment, dans les ruines, dans les « mots-trous », pour citer Duras, l’écriture émerge-t-elle? Comment saisir ce qui n’est souvent qu’une approximation? Œuvres cinématographiques, essais, romans : l’écriture de Duras est inlassablement touchée par ces questions.