Propulsé par Drupal

Journée d'études Figura - Figures du passage : aux frontières du texte, de l’image et de la pensée

Author : Anonymous
Date : Oct 30, 2009
Category :
Comment : 0
13
Colloque
Conférence

Première journée d’étude des membres étudiants de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, organisée par leur comité étudiant (Valérie Cools, Émilie Houssa, Marie-Pier Jolicoeur et Geneviève Mathieu). Les actes de cette journée d'étude sont disponibles ici.


Présentation

Pour ne s’en tenir qu’à l’Occident, toute une tradition littéraire, philosophique, historique et esthétique fonde sur le thème du passage un horizon culturel commun. Ce thème souligne à la fois, de façon implicite ou explicite, la dimension propre des lieux de passage et la mise en situation de ceux qui les traversent. En effet, le passage désigne à la fois le fait de passer à travers, le trajet parcouru, l’issue de ce trajet et l’entre-deux par le biais duquel s’effectuent les transitions et les médiations. Il peut également renvoyer à l’idée d’un rite sacré, d’un chemin de traverse, d’un droit économique, d’un changement, d’un fragment, d’un voyage ou d’une action. Le passage traverse les époques. Déjà l’Odyssée d’Homère, composé au moment de la transition d'une culture de l’oralité à une culture de l'écriture, constituait un récit mythologique du passage. Plus tard au 20e siècle, Walter Benjamin écrivait le Livre des passages, qui se lit comme l’allégorie de la modernité symbolisée par les passages dans les grandes villes. Ensuite, dans L’Image mouvement et L’Image temps, Gilles Deleuze explorait le passage nécessaire de l’image sensori-motrice à l’image optique. À l’heure actuelle, enfin, la prolifération des nouveaux médias nécessite une réflexion sur le passage intermédiatique.

La multiplicité de sens véhiculés par la notion de passage est tellement débordante que l’on peut facilement se perdre dans ses eaux. Face à cet ensemble foisonnant d’objets et de problématiques, qui, plus que jamais, paraît nourrir nos imaginaires sociaux et réflexifs, il semble pertinent d’interroger cette idée du passage. Mais comment la questionner? Jusqu’à quel point cette notion travaille-t-elle notre pensée contemporaine? Parce qu’il se décline sous différentes perspectives (tant conceptuelle, esthétique, médiatique que thématique), le thème du passage est un outil important qui permet de mieux caractériser et circonscrire les relations entre le réel et l’imaginaire, le même et l’autre, l’individu et le collectif, l’ici et l’ailleurs et le temps et l’instant, pour n’en donner que quelques exemples. Différentes questions se posent alors : comment les figures et les mythes construisent-ils la notion de passage? Quelles seraient ses modalités de représentation? Plus spécifiquement, quelle place occupe cette notion dans les modes de pensée et la recherche actuels?

Programmation

9h        Mot de présentation par le comité étudiant de Figura
9h15    Mot d’ouverture par Jean-François Hamel, directeur intérimaire de Figura

Motifs du passage
Séance présidée par Émilie Houssa

9h30    Marc Gaudreault, « Traverser le cosmos : Panorama de l’hyperespace »
9h50    Virginie Harvey, « Ce qui passe, ceux qui passent, ce qu’on passe : articulations du passage chez Mark Lewis »
10h10  Période de questions

10h40  Pause

+++

Passer dans l’art : l’interactivité à l’œuvre
Séance présidée par Valérie Cools

11h      Julie Bergeron-Proulx, « Gilbert Boyer : des paroles gelées pour réchauffer les passants »
11h20  Mariève Desjardins, « Passages de Joëlle Bitton ou le passage dans l’œuvre interactive »
11h40  Période de questions

12h10  Dîner

+++

Dimensions du passage chez Alain Fleischer
Séance présidée par Michaël Trahan

13h30  Marie-Pier Jolicoeur, « Les passages secrets d’Alain Fleischer »
13h50  Moana Ladouceur, « Le passage au divin et les temps qui passent : regards sur Kierkegaard, Saint Augustin, et Prolongations d'Alain Fleischer »
14h10  Période de questions

14h40  Pause

+++

Passages manqués
Séance présidée par Geneviève Mathieu

15h      Sébastien Roldan, « Aux frontières du texte naturaliste : la genèse problématique du suicide de Véronique dans La Joie de vivre »
15h20  Sophie Dumoulin, « Le motif du rite de passage dans Le Dernier jour d’un condamné de Victor Hugo : Échec de l’efficacité symbolique et carnavalisation »
15h40  Période de questions

16h10  Pause

16h30-17h30  Synthèse de l’événement

Participation / Organisation

Organisateur membre
Organisateur membre
Organisateur membre
Organisateur membre
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Fichier·s: