Propulsé par Drupal

Appel à communication - «L’imaginaire au prisme des disciplines culturelles»

L’imaginaire au prisme des disciplines culturelles
 

Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire
Université du Québec à Montréal
25 et 26 août 2016

Au cours des XIXe et XXe siècles, plusieurs chercheurs, dont Jung, Eliade, Bachelard et Durand, ont proposé un modèle homogénéisant de l’imaginaire. Alors que Jung et Eliade mettent de l’avant un imaginaire formé par les mythes qui seraient aux fondements de la société, Gaston Bachelard cherche à retracer la valeur d’origine d’images poétiques et Gilbert Durand effectue un groupement de symboles à vocation universelle. Ces approches, basées sur des archétypes, s’intéressent donc à l’en-deçà de l’image (Chelebourg, 80). Sans complètement éliminer ces conceptualisations, nous souhaitons, dans ce colloque, prioriser l’au-delà de l’image, c’est-à-dire autant les contextes langagiers, culturels et politiques que les disciplines culturelles qui président à sa construction.

Dans une perspective archétypologique, l’imaginaire est universel : les êtres humains partagent un même imaginaire dont les formes spécifiques peuvent varier selon les cultures. Nous pensons cependant qu’il y a non pas un mais une multiplicité d’imaginaires radicalement différents selon les contextes et les disciplines dont ils proviennent. Cette hypothèse est supportée notamment par la Nouvelle histoire française (Le Goff, Nora), la philosophie (Castoriadis) et la sociocritique (Popovic). Les imaginaires émergent de systèmes sémiotiques variés, du texte littéraire au cinéma en passant par l’art visuel, la vidéo numérique ou encore la représentation théâtrale. Ce sont ces sémiotisations singulières des imaginaires qui seront au cœur de ce colloque. Il s’agira, en somme, de comparer les différentes disciplines culturelles afin de faire ressortir leurs modes de sémiotisation spécifiques de la réalité et donc la manière dont ils en tirent des images. Cette étude, croyons-nous, devrait s’effectuer en portant une attention particulière aux contextes desquels se dégagent les produits culturels, de manière à insister sur la singularité plutôt que sur l’universalité des images et, plus généralement, des imaginaires dont elles font partie. 

Bien que la tentation de définir la notion d’imaginaire soit grande, nous pensons qu’il importe en fin de compte davantage d’en dégager les paramètres, un peu comme le proposent Jean-François Chassay et Bertrand Gervais; l’imaginaire serait « une dynamique et une interface entre le sujet et le monde », un « mode par lequel toute culture se déploie » (2008, 11). Nous invitons par conséquent les participant.e.s à se situer à la croisée de différentes approches (les théories de la lecture, les études culturelles, la sociocritique et la géopoétique par exemple) et à s’inspirer des pistes de réflexion qui suivent :

  • Comment les œuvres – mais aussi la critique et la théorie – imaginent-elles les productions culturelles et les institutions dont elles sont issues?
  • De quelle manière différentes cultures peuvent-elles partager un même imaginaire ou encore comment différents imaginaires peuvent-ils s’insérer dans une même culture?
  • Existe-t-il des médiums privilégiés par les artistes dʼune communauté selon lʼimaginaire à traduire, quʼil soit local, régional ou national?
  • En quoi le concept d’imaginaire redéfinit-il la relation entre lʼartiste et la collectivité?
  • Comment différentes disciplines artistiques imaginent-elles un même événement historique?
  • Quel est l’impact (dans les œuvres d’art comme dans la théorie) de catégories imaginaires comme le genre sexuel, la langue, la nation? Peut-on justement voir ces catégories comme « imaginaires » ou « imaginées »?

Les propositions de communication incluant un titre et un résumé (200 mots), ainsi qu’une biobibliographie de lʼauteur-e, doivent être envoyées aux responsables du colloque avant le 18 mars 2016.

Responsables :

Mathieu Simard ‒ msima050@uottawa.ca
Isabelle Kirouac Massicotte ‒ ikiro045@uottawa.ca
Jean-François Chassay ‒ membre régulier de Figura (chassay.jean-francois@uqam.ca)
Véronique Cnockaert ‒ directrice de Figura (cnockaert.veronique@uqam.ca)

Sources consultées
BACHELARD, Gaston, La poétique de l’espace, Paris, Presses universitaires de France, 1957.
BÉDARD, Mario, Jean-Pierre AUGUSTIN et Richard DESNOILLES (dir.), L’imaginaire géographique. Perspectives, pratiques et devenirs, Montréal, Les Presses de l’Université du Québec, coll. « Géographie contemporaine », 2012.
CASTORIADIS, Cornelius, Lʼinstitution imaginaire de la société, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Esprit », 1975.
CASTORIADIS, Cornelius et Arnaud TOMÈS, Lʼimaginaire comme tel, Paris, Hermann, 2007.
CHARTIER, Roger, Jacques LE GOFF et Jacques REVEL, La Nouvelle histoire, Paris, Retz, coll. « Encyclopédies du savoir moderne », 1978.
CHASSAY, Jean-François et Bertrand GERVAIS (dir.), Paroles, textes et images. Formes et pouvoirs de lʼimaginaire, vol. 1, Montréal, Figura, Centre de recherche sur le texte et lʼimaginaire, coll. « Figura », 2008.
CHELEBOURG, Christian, L’imaginaire littéraire. Des archétypes à la poétique du sujet, Paris, Nathan, coll. « Fac », 2000.
DURAND, Gilbert, Les structures anthropologiques de l’imaginaire. Introduction à l’archétypologie générale, Paris, Bordas, 1969.
ELIADE, Mircea, Mythes, rêves et mystères, Paris, Gallimard, coll. « Folio/Essais », 1957.
ELIAS, Norbert, La civilisation des mœurs, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Archives des sciences sociales », 1973.
ELIAS, Norbert, La dynamique de lʼOccident, Paris, Calmann-Lévy, 1975.
GERVAIS, Bertrand, Figures, lectures. Logiques de lʼimaginaire, t. I, Montréal, Le Quartanier, coll. « Erres Essais », 2007.
GERVAIS, Bertrand, La ligne brisée : labyrinthe, oubli et violence. Logiques de lʼimaginaire, t. II, Montréal, Le Quartanier, coll. « Erres Essais », 2008.
GERVAIS, Bertrand, Lʼimaginaire de la fin : temps, mots et signes. Logiques de lʼimaginaire, t. III, Montréal, Le Quartanier, coll. « Erres Essais », 2009.
HOUDEBINE-GRAVAUD, Anne-Marie (dir.), L’imaginaire linguistique, Paris, L’Harmattan, coll. « Langue & Parole », 2002.
JUNG, Carl Gustav, Les types psychologiques, Genève, Éditions Georg, 1950.
LE GOFF, Jacques et Pierre NORA (dir.), Faire de lʼhistoire, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 1974, 3 tomes.
LE GOFF, Jacques, Lʼimaginaire médiéval, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Histoires », 1985.
POPOVIC, Pierre, Imaginaire social et folie littéraire. Le second Empire de Paulin Gagne, Montréal, Les Presses de lʼUniversité de Montréal, 2008.
POPOVIC, Pierre, « La sociocritique. Définition, histoire, concepts, voies dʼavenir », Pratiques, nos 152-153, décembre 2011, p. 24-29.
ROY, Max, Marilyn BRAULT et Sylvain BREHM (dir.), Formations des lecteurs. Formation de l’imaginaire, Montréal, Figura, Centre de recherche sur le texte et lʼimaginaire, coll. « Figura », vol. 20, 2009.
 

Participation / Organisation

Organisateur membre
Organisateur membre
Organisateur non-membre
Organisateur non-membre