Propulsé par Drupal

Présentation

Fondé en 1999 au Département d’études littéraires (UQAM), Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, réunit aujourd’hui des chercheurs et des équipes de plusieurs universités, issus des études littéraires et cinématographiques, des arts visuels, de l’histoire de l’art, de la traductologie, de la bibliothéconomie et de la sociologie.
 
Leurs travaux sont à la croisée de la théorie esthétique, de la recherche-création et de l’interprétation des productions culturelles. En plus du site rattaché à la Faculté des arts de l’UQAM, Figura possède trois antennes, à l’Université Concordia, l'autre à l'Université du Québec à Chicoutimi et à l'Université de Montréal, ainsi qu'un laboratoire de recherche, également présent dans les antennes, le NT2: nouvelles technologies, nouvelles textualités, qui entend promouvoir l’étude, la lecture, la création et l’archivage des nouvelles formes de textes et des œuvres hypermédiatiques.
Il faut ajouter à cela la Chaire de recherche en études cinématographiques et, depuis juin 2015, la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques (ALN) de Bertrand Gervais, avec qui Figura partage l’infrastructure du laboratoire NT2.

Le Centre, subventionné par le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FRQSC), étudie l’imaginaire contemporain, saisi à la fois dans son immédiateté et dans ce qui l’a déterminé historiquement. À une époque où les transformations culturelles, sociales et technologiques n’ont jamais été aussi importantes, au Québec comme ailleurs, les chercheurs de Figura visent à identifier les aspects de notre rapport au monde qui ont été fragilisés par ces transformations, à mettre en œuvre des analyses qui en saisiront la nature et l’ampleur, de même qu’à identifier et à valoriser les pratiques émergentes que suscitent les actuelles mutations et transitions.

À Figura, travailler sur l’imaginaire, ce n’est pas seulement décrire et analyser le monde et ses signes, c’est aussi agir dans ce monde et sur celui-ci. Ceci implique une théorie de l’imaginaire comme interface entre le sujet et le monde, et une posture dynamique fondée sur un renouvellement tant de l’articulation entre la théorie et la pratique, que des relations entre la recherche, la création et la diffusion dans les domaines de l’art et de la littérature.

Le programme de Figura se déploie sur trois axes de recherche : Axe 1, Perspectives sur l’imaginaire contemporain ; Axe 2, Pratiques contemporaines de recherche et de création ; Axe 3, Archéologies du contemporain