Propulsé par Drupal

Les lieux des savoirs photographiques: archives, ateliers, récits, réseaux

Programme

Période d'activité: 
2018 - 2022
Chercheur principal non membre: 
Chercheur·s membre·s: 
Dotés d’une grande pertinence au plan historique, les univers conceptuels que sont les archives et les récits incarnent le savoir et octroient le pouvoir. En outre, ils peuvent être associés à des pratiques diverses comme à des expériences communes.
Les archives et les études sur les méthodes archivistiques portent notamment sur la classification et la formation du savoir. Elles s’intéressent également aux pratiques de mobilisation qui complexifient mais diffusent les interprétations de collections d’archives photographiques, ainsi que de projets artistiques commissariés donnant vie aux archives.
Vaste thème, le concept de récit recouvre à la fois les questions d’historiographie et de méthodologie, que les questions liées au contenu même des images photographiques. Malgré une tendance à se concentrer sur la langue écrite, l’analyse critique devient davantage pertinente par l’attention qu’elle grâce à l’attention qu’elle porte aux images-textes, aux séquences et aux autres dispositifs narratifs. Les formes qu’elle adopte favorisent la prestation de récits et de contre-récits.
 

Ce programme de recherche est placé sous l’égide du groupe Formes actuelles de l’expérience photographique, qui désigne une équipe interdisciplinaire, intergénérationnelle, interuniversitaire et interinstitutionnelle de chercheurs, dont les activités individuelles convergent vers la problématique entourant le savoir photographique. Son interdisciplinarité s’incarne dans une détermination à définir la structure relationnelle de la signification photographique et ses répercussions sociales. Son caractère intergénérationnel se traduit par des échanges entre érudits établis et émergents sur des thèmes de recherche pointus, liés à une discipline fortement dynamisée par les nouvelles technologies. Sa dimension interuniversitaire se vérifie dans les forces distinctes mais complémentaires que déploient les programmes d’études photographiques des établissements d’enseignement québécois; leur combinaison recèle un potentiel d’enrichissement du discours photographique, et ce, dans tous ses contextes: artistique, scientifique, social et pédagogique. Sa portée interinstitutionnelle se manifeste par l’intermédiaire d’une recherche en émergence, qui démontre clairement les exigences variées en matière d’image que formulent divers établissements – bibliothèques, dépôts d’archives, galeries d’art, laboratoires, centres d’information, ateliers d’artistes et universités; en guise de réponse, cette question de l’image suscite des déclarations tranchées. Formée de chercheurs établis et émergents, ainsi que de collaborateurs clés, notre équipe ne se limite pas à étudier les sources du savoir photographique : elle redéfinit la discipline des études photographiques dans la perspective d’une constellation d’expériences. Exercice biennal, notre école de printemps se trouve au cœur de ce processus.

Date·s de la subvention: 
2018 - 2022