Propulsé par Drupal

A-2020 - Art et culture visuelle de l’impérialisme colonial

Individu·s lié·s: 
Horaire du séminaire: 

Automne 2020

Département d'histoire de l'art - Université du Québec à Montréal

Étude de la représentation de l’étranger, de l’exotique et de l’ailleurs dans l’art et la culture visuelle des empires coloniaux, principalement aux XVIIIe et XIXe siècles. Introduction aux discours esthétiques, scientifiques, racialistes, anthropologiques et ethnographiques qui président à la visualisation de la différence et à la construction européocentriste de l’altérité. Analyse des codes de représentation visuelle et des régimes visuels utilisés pour documenter et décrire la rencontre coloniale, pour domestiquer et commodifier l’Empire, ainsi que pour traduire les ambitions impérialistes et civilisatrices des sociétés dominantes. Exploration du renversement de la vision réifiante de l’autre comme manière d’ouvrir un espace pour son agentivité et rendre visible le métissage artistique et culturel qui en résulte. A travers l’étude de figures, d’objets ou d’expériences des mondes coloniaux dans un contexte historique marqué par la prolifération des images et des nouvelles technologies visuelles (culture de l’imprimé, dioramas, exhibitions, etc.), ce séminaire cherche, d’une part, à susciter la réflexion critique sur l’interdisciplinarité inhérente à l’histoire de l’art et la culture visuelle et, d’autre part, à proposer un éventail d’approches méthodologiques, théoriques et critiques pour aborder ces corpus visuels qui posent aujourd’hui plus que jamais des questions sensibles.