Propulsé par Drupal
Affiche

Journée d'étude Figura « Violence, érotisme et littérature. L'écriture du corps brutalisé dans l'imaginaire littéraire contemporain »

Author : Marion Sénat
Date : Oct 30, 2013
Category :
Comment : 0
13
Annonce

La mise en lumière, par Gilles Deleuze, des diérences formelles entre les oeuvres de Sacher-Masoch et de Sade, témoigne de l’étroite relation entre la construction du fantasme érotique et sa transposition littéraire. Chez Sacher-Masoch, les caractéristiques psychologiques propres au masochisme se traduisent par l’emploi de procédés stylistiques – suspens, lenteur, descriptions en « tableaux » – qui amplient l’immersion du lecteur dans l’univers charnel de la soumission et de la douleur, tandis que la brutalité de la poétique de Sade contribue à la violence de l’érotisme subversif qu’il dépeint dans ses romans. Chez ces deux auteurs, l’espace du corps et de la pulsion s’étend à l’espace littéraire de telle sorte que les singularités de la perversion mise en scène se déploient non seulement dans la trame narrative des oeuvres, mais également à travers nombre de caractéristiques formelles spéciques. Aiguillé par cette relation entre le plaisir du corps violenté et les caractéristiques formelles du texte le racontant, ce colloque souhaite interroger l’espace de l’érotisme cruel dans l’imaginaire littéraire contemporain.

Participation / Organisation

Organisateur membre
Organisateur membre
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Participant non-membre
Participant non-membre
Participant non-membre
Participant non-membre
Participant non-membre
Participant non-membre
Fichier·s: