Propulsé par Drupal

Compétences, processus et stratégies de lecture en fonction des genres textuels numériques et des supports numériques

Programme

Chercheur principal non membre: 
Chercheur·s membre·s: 

Le Québec se prépare à introduire dans ses programmes au primaire et au secondaire des compétences en lecture numérique, puisque ces dernières sont maintenant évaluées dans le cadre de tests internationaux (ex : Pisa depuis 2009 et PIRLS depuis 2015). Comme les recherches actuelles sur la lecture numérique sont fortement influencées par les domaines disciplinaires dans lesquels elles ont été réalisées, les concepteurs de programmes doivent user de discernement afin d'y puiser les avenues les plus reliées à leurs besoins. Une revue exhaustive des écrits sur le sujet s'impose donc. Notre projet vise à documenter -à partir d’un éclairage épistémologique, conceptuel et didactique- les compétences, processus et stratégies de lecture en fonction des genres textuels numériques et des supports numériques. L’objectif général de la recherche se résume ainsi : identifier, dans les résultats de recherche, les théories de la lecture et les approches didactiques permettant de documenter et de comprendre l’influence des supports et des genres textuels propres au numérique sur les compétences, les processus et les stratégies de lecture. Les sous-objectifs sont les suivants: dégager une définition fonctionnelle de la lecture numérique et comparer les processus, les compétences et les stratégies de la lecture numérique et de la lecture sur papier; rendre compte des résultats de recherches expérimentales et de grandes enquêtes nationales et internationales sur différents aspects de la lecture numérique (enseignement/apprentissage et évaluation); à partir de ces résultats de recherche, dégager les modèles d’enseignement-apprentissage et d’évaluation de la lecture numérique valables de la fin du primaire à la fin du secondaire; formuler des recommandations quant à l’implantation d’un programme d’enseignement-évaluation de la lecture numérique en complément à la lecture papier qui tiennent compte des résultats des recherches les plus prometteuses et de la progression par cycles d'enseignement. Puisque les tests de lecture internationaux s’intéressent prioritairement aux 11- 15 ans pour évaluer les compétences en lecture numérique, nous ciblons le dernier cycle du primaire et les deux cycles du secondaire. Notre base de données sera constituée d’articles et d’ouvrages scientifiques couvrant la période de 2000 à 2016. Les critères de délimitation et de typologisation des données seront déterminées en fonction des composantes identifiées dans les sous-objectifs (Gagné et al., 1990) à partir de sources hybrides et virtuelles (McCulloch, 2004). Ces données nous permettront de suggérer des pistes de réflexion utiles aux instances concernées par la formation à la lecture numérique (MEESR, direction de l’enseignement au secondaire), sous forme d’activités de transfert. Nous souhaitons que ces connaissances contribuent, à orienter les actions des décideurs en éducation, mais, à terme, nous prévoyons qu'elles serviront également à outiller les enseignants dans l’encadrement du processus de lecture numérique afin qu’ils soient plus nombreux à proposer des activités de lecture numérique en phase avec les mutations de notre époque et la culture numérique des jeunes.

Type de subvention: 
Date·s de la subvention: 
2016 - 2018