Propulsé par Drupal

Étude de l'idéologie financière dans la presse canadienne en traduction: de la bulle technologique à la crise des subprimes

Programme

Période d'activité: 
2014 - 2019
Chercheur principal membre: 

Dans la foulée des études que la dernière crise financière a sollicitées, nous cherchons à savoir comment la presse canadienne généraliste a traduit les réalités financières de 2000 à 2008 pour ses publics francophones et anglophones. L’étude couvre deux crises, une causée par la bulle technologique en 2001 et l’autre par les subprimes (prêts hypothécaires à risque) en 2007. Entre les deux, l’économie a connu un véritable essor, propulsé par la libéralisation des marchés, l’innovation financière et un excès de liquidité. Ces phénomènes d’origine américaine ont eu des répercussions sur les marchés canadiens, et les journalistes ont dû les expliquer, les vulgariser et les recontextualiser pour le public du Canada. La traduction est au cœur de ces opérations, qui engagent un processus de manipulation idéologique parce que le journaliste doit adapter le contenu pour son lecteur.

Étudier le phénomène de traduction dans un vaste corpus d’articles financiers, c’est observer la manière dont les éléments du discours (les termes, les images, les métaphores) fonctionnent ensemble pour structurer l’idéologie néolibérale. Par exemple, à force de lire des métaphores décrivant les crises financières comme un cataclysme, le public finit par comprendre que la réglementation des marchés est impuissante et inutile puisqu’on ne peut rien contre les forces de la nature.

L’Observatoire du discours financier en traduction (Odft) est le site web d’accès libre et public où notre recherche se déroule. Il est destiné à la veille journalistique ainsi qu’à la diffusion et à la vulgarisation de nos résultats de recherche. En plus de la communauté de traductologues, il intéresse les journalistes, les terminologues, les enseignants en langue de spécialité et les chercheurs en finance comportementale.

Pourquoi mener une telle recherche aujourd’hui? Les journaux exercent une influence majeure sur le grand public, qui s’y renseigne sur les produits de placement et l’état des marchés. À l’ère du paradoxe entre la complexification des produits de consommation financière et l’obligation de transparence dictée par la bonne gouvernance, il importe de savoir comment les quotidiens canadiens ont exprimé la réalité financière dans les deux langues officielles du pays. Notre recherche est d’autant plus urgente que le savoir-lire financier de la société canadienne vient d’être constaté comme étant lacunaire.
 

Type de subvention: 
Date·s de la subvention: 
2014 - 2019