Propulsé par Drupal

Savoirs des femmes et littérature: de la fin-de-siècle à l'entre-deux-guerres

Programme

Période d'activité: 
2012 - 2014
Chercheur principal membre: 

La jeune fille est très peu connue au point de vue psychologique, quoique de mode à la scène et dans le roman, et l'adolescente tout à fait méconnue". Cette constatation formulée à la veille de la première Guerre mondiale par une pionnière des études de l'adolescence, notion encore récente à cette époque, éclaire ce qui sera notre point de départ (Marguerite Évard, 1914). Si la période qui s'étend en France de la fin-de-siècle à l'entre-deux-guerres apprend à connaître la jeune fille malgré son identité incertaine et si celle-ci apprend à se connaître elle-même comme à acquérir un certain savoir des autres et du monde, c'est en effet d'abord par le biais de la littérature. Cette dernière - pour l'essentiel : le roman - supplée de bien des façons les lacunes délibérées d'une éducation pensée en fonction de schémas préconçus et destinée à modeler la réalité dans l'espoir qu'elle s'y conformera.

Type de subvention: