Propulsé par Drupal

Vers une théorie-pratique de l’excès de fiction: distorsions, disjonctions et déviations des lignes narratives

Programme

Période d'activité: 
2018 - 2020
Chercheur principal membre: 

Les récits fracturés, éclatés, chaotiques abondent en littérature, forçant à étudier les narrations fictionnelles pour leurs dysfonctionnements. Ces derniers pointent une scission complexe entre vérité et fiction qui entraîne au sein des œuvres un excès de fiction. Le débordement de la fiction au cœur de la fiction littéraire n’est pas sans entretenir des relations avec nos perceptions quotidiennes, largement influencées par des phénomènes narratifs sociétaux (politiques, scientifiques, médiatiques) qui incitent à la méfiance et activent nos fictions individuelles ou collectives. En plus d'interroger la fiction comme mécanisme compensatoire à l’affaiblissement des valeurs de vérité, ce projet tâche de clarifier les relations entre les sphères de discours en étudiant les procédés narratifs de distorsion, de disjonction et de déviation (observés à partir du concept de ligne narrative), qui travaillent au dysfonctionnement des récits et à l'amplification de l’effet de fiction. Sur le plan de la création littéraire, le projet entraînera les questions suivantes : a) quels conflits de perception mettent en branle les pratiques narratives de fiction et b) pourquoi faire de la fiction dans un monde à ce point stratifié par la fiction? 

Type de subvention: 
Date·s de la subvention: 
2018 - 2020