Propulsé par Drupal

Colloque : L’imaginaire du 11 septembre 2001 : de la fictionnalisation à la mythification

Date : Sep 15, 2011
Category :
Comment : 0
13
Colloque

 

Il ne fait plus aucun doute que les attentats du 11 septembre 2001 aient constitué pour plusieurs un moment de rupture important, certains y voyant la naissance du 21e siècle et du troisième millénaire. Charnière, l’événement ne pouvait faire autrement que de l’être : les États-Unis étaient attaqués sur leur sol, là même où le pouvoir est en jeu, par le commerce dans les tours du World Trade Center et la force militaire au Pentagone. Dix-neuf terroristes, formés dans les écoles d’aviation des États-Unis, réussissaient à détourner quatre avions et à les transformer en missiles, atteignant des symboles de la force des États-Unis sans que ces derniers aient le temps de répliquer. L’attaque, rythmée par l'écrasement des avions et l'effondrement des tours, s’est déroulée en 102 minutes, comme un blockbuster, et a été diffusée en direct à la télévision.

L’événement ne serait pas le même sans sa diffusion. Dans les jours et les mois qui ont suivi, les médias ont diffusé de manière répétitive des images de l’événement, cristallisant la représentation des événements en une série d’icônes : l’homme qui tombe, les papiers tombant, le nuage de débris, l’explosion de l’avion dans la tour Sud sont autant d’images qui, transformées en tropes, traversent les représentations du 11 septembre, que ce soit en littérature, en arts visuels ou au cinéma. Marianne Hirsch, dans un article de 2003 sur les images iconiques du 11 septembre, demandait : « What elements determine this process of reduction and iconization? And in what ways will this process be in fact determined by aesthetic factors? »

Dix ans après les attentats, le moment semble tout indiqué pour relancer cette question afin de voir comment les arts ont répondu à l’événement, l’ont intégré ou n’ont pas réussi à le faire de manière jugée satisfaisante, comme c’est le cas avec le cinéma main stream qui, après World Trade Center d’Oliver Stone, s’est contenté d’évoquer l’événement de manière plus ou moins lointaine.

Ce colloque, qui fait suite aux colloques Fictions et images du 11 septembre 2001 (UQAM-2007) et Regards croisés sur le 11 septembre (Aix-en-Provence, 2010), propose de s’arrêter à l’impact des attentats du 11 septembre en art. Dix ans après, comment le cinéma, le théâtre, les arts visuels et la littérature négocient-ils avec l’événement? Que les œuvres d’art le fassent sur le mode mineur de l’évocation ou en situant les attentats au centre de l’œuvre, quelles images utilisent-elles? Partant de la prémisse que le 11 septembre marque, dans les faits, la naissance d’un mythe d’origine du 21e siècle, comment s’effectue dans la création même ce passage de la fictionnalisation à la mythification? Quelles figures, quelles représentations sont choisies? Quelles figures sont, au contraire, rejetées, négligées, alors qu’on les croyait centrales après les attentats?

Le colloque, organisé conjointement par ERIC LINT (UQAM) et le LERMA (Aix-en-Provence), aura lieu les 7 et 8 octobre 2011 à l’Université du Québec à Montréal. Salle D-R200. (Gratuit et ouvert au public)

Organisation scientifique : Annie Dulong, Bertrand Gervais et Alice van der Klei

Programme du colloque

vendredi 7 octobre 2011

8h45     [accueil] Salle D-R200, UQAM

9h15     Bertrand Gervais [mot de bienvenue]
9h20     Annie Dulong [introduction]

Séance 1
Présidente de séance : Annie Dulong (New School, New York)

9h30   Sylvie Mathé (Université de Provence, LERMA ): « La figure du terroriste comme l’Autre »

10h00 Lambert Barthélémy (Université de Poitiers) : « La question volée »

10h30 [pause café]

11h00 Julien Fragnon (Université de Lyon - Laboratoire Triangle (UMR 5206 CNRS)) : « Le 11 septembre 2001 dans les œuvres de fiction : la construction d'un nouveau monde »

11h30 Carolina Ferrer (Université du Québec à Montréal) : « Le 11 septembre 1973 : raconter l’indicible, fictionnaliser les faits »

12h00 [dîner]

Séance 2
Président de séance : Bertrand Gervais (Université du Québec à Montréal)

14h00 Mélanie Gélinas (Université du Québec à Montréal) : « Philippe Petit funambule : tour à tour, le 11 septembre 2001 »

14h30 Lucie Roy (Université Laval) : « Sur le 11 septembre et l’enveloppement mutuel de la fictionnalisation de l’Histoire et de l’Historicisation de la fiction »

15h00 Mathieu Duplay (Université Paris 7) : « He was the apple of my father’s eye » : poétique de l’élégie dans On the Transmigration of Souls de John Adams »

15h30 [pause café]

16h00 Anne-Marie Auger  (Université de Montréal) : « Esthétique et ''culture populaire du désastre" dans le Falling man de Richard Drew »

16h30 Richard Phelan (Université de Provence, LERMA) : « Performing Man : création visuelle dans Falling Man de Don DeLilllo »

17h30 [Cocktail à la librairie Le port de tête]  262, avenue du Mont-Royal Est.

samedi 8 octobre 2011

Séance 3
Présidente de séance : Joanne Lalonde (Université du Québec à Montréal)

9h30 Sophie Vallas (Université de Provence, LERMA) : « A Tale of Two Towers : les tours jumelles et leur pérénité littéraire et iconographique »

10h00 Gabriel Tremblay-Gaudette (Université du Québec à Montréal) : « De quoi cette image est-elle le son : bande dessinée et représentation sonore des attentats du 9/11 »

10h30 Elizabeth Zahnd (Francis Marion University) : « Le 11 septembre sous les feux de la rampe : un one man show sur la terreur »

11h00    [pause café]

11h30 Alexandre Manuel (Université de Franche-Comté) : « L’image-évènement ou la prééminence des vidéos d’amateurs »

12h00 Thomas Schmidtgall (Université de la Saare) : « Entre catharsis classique et film de propagande nationaliste  - Hollywood et le 11 septembre dans la critique européenne »

12h30 [dîner]

Séance 4
Présidente de séance : Alice van der Klei (Université du Québec à Montréal)

14h00 Katharina Niemeyer (Université de Genève) : « De la fiction au réel et du réel à la fiction : les facettes télévisuelles du 11 septembre 2001 »

14h30 Julien Bringuier (Université d’Avignon/Columbia University) : « Le sujet assailli : logique du traumatisme dans le roman américain sur le 11 septembre »

15h00 Vanessa Besand (Université de Bourgogne) : « Art de l'ellipse et de l'allusion dans les nouvelles et romans américains contemporains : vers une re-sémantisation du 11 septembre »

15h30 [pause café]

16h00 Bertrand Gervais (Université du Québec à Montréal) [Synthèse et clôture du colloque]

Participation / Organisation

Organisateur membre
Organisateur membre
Organisateur membre
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant
Membre participant

Voir aussi

Programme·s lié·s: 
Équipe·s liée·s: