Propulsé par Drupal

ERIC LINT - 2009-2014

Équipe de recherche sur l'imaginaire contemporain, la littérature, les images et les nouvelles textualités
Type d'équipe: 
Équipe
État de l'équipe: 
Ancienne équipe
Date·s de la subvention: 
2009 - 2014
Chercheur principal membre: 
Chercheur non-membre: 

L’Équipe de recherche sur l'imaginaire contemporain, la littérature, les images et les nouvelles textualités (ERIC LINT) propose pour 2009-2013 un programme intitulé « Construction du contemporain : événements, textes, savoirs ». Ce programme découle d’un constat : notre époque est marquée par des transformations culturelles, sociales et technologiques qui reconfigurent de façon fondamentale notre relation au monde. De nombreux aspects de cette relation ont été déstabilisés, et il paraît important d’étudier les effets et les conséquences de cette fragilisation. Le programme d’ERIC LINT a pour objectif d’explorer trois révélateurs de ces tensions qui déterminent notre contemporain : une narrativisation malaisée des événements, une textualité en transition et des savoirs en pleine reconfiguration.

Ces révélateurs sont analysés dans le cadre de trois axes de recherche. L’axe 1, « Formes contemporaines de l’événement et du récit », porte sur la construction et la mise en récit et en image de l’événement. Comment parvenons-nous à décrire et à mettre en scène ces événements qui font notre quotidien, voire qui fondent notre contemporanéité? L’axe 2, « Formes contemporaines du texte et de l’image », explore les expériences esthétiques liées au numérique. Il faut non seulement penser les modes de représentation et de prise en charge de l’événement par le récit et l’image, mais comprendre aussi de quelle façon le développement du numérique et les pratiques émergentes modifient notre conception du monde et de la subjectivité. L’axe 3, « Formes contemporaines des savoirs », examine dans une perspective théorique les diverses figures du savoir qui prévalent maintenant et dont l’analyse doit permettre de saisir les tensions qui marquent notre rapport à l’époque contemporaine.

Ces axes donnent lieu à la poursuite de projets individuels et, surtout, à trois projets collectifs. Dans le cadre de l’axe 1, «Le Projet Lower Manhattan » se consacre à l’analyse du processus de fictionnalisation (en littérature et au cinéma) et de mythification des attentats du 11 septembre 2001. Dans le cadre de l’axe 2, « Le Répertoire des Arts et littératures hypermédiatiques : dossiers thématiques et commissariats en ligne » propose des processus de valorisation qui rendent compte de l’émergence de nouvelles pratiques esthétiques liées au réseau Internet et au passage d’une culture du livre à une culture de l’écran. Dans le cadre de l’axe 3, « l'Observatoire de l'imaginaire contemporain : figures du savoir » exploite l’imbrication contemporaine de l’imaginaire et des savoirs, par le biais des figures propres à notre époque (figure du sujet et théorie du sujet, figure du savant et de la science, figure de l'oubli et de la mémoire, etc.) et d’une réflexion sur le statut actuel du sujet dans les sciences humaines.