Propulsé par Drupal

Parution : Idiots. Figures et personnages liminaires dans la littérature et les arts, sous la direction de Véronique Cnockaert, Bertrand Gervais et Marie Scarpa

Date : Mar 21, 2012
Category :
Comment : 0
13
Parution

Vient de paraître aux Presses Universitaires de Nancy/Éditions Universitaires de Lorraine, Idiots. Figures et personnages liminaires dans la littérature et les arts, sous la direction de Véronique Cnockaert, Bertrand Gervais et Marie Scarpa, dans la collection EthnocritiqueS – Anthropologie de la littérature et des arts.

 

Le territoire de l'idiot, s’il en a un, n’est, dans la littérature et les arts en tout cas, ni celui de la folie ni celui de la bêtise, ni même, au fond, celui de l’idiotie. Il s’y impose avant tout comme un révélateur d’identité et un réservoir d’altérité. Sa résistance et son opacité font de lui une figure de l’imaginaire sur laquelle viennent se greffer des valeurs et des attentes, qui se trouvent aussitôt dévoilées et possiblement déconstruites. Et, du point du vue d’une anthropologie du symbolique et d’une ethnocritique de la littérature, l’idiot est, malgré l’inconfort de la posture, un être des seuils et des frontières, de l’entre-deux mondes, un personnage liminaire. Figure de l’imaginaire, personnage liminaire : ces deux qualifications permettent de renouveler la pensée de l’idiot et ce sont elles que les essais réunis ici explorent, qu’ils portent sur Bécassine, Bouvard et Pécuchet ou la Esméralda, Ernesto, Valentin et Orson, le Berger extravagant, la Léone de Koltès et d’autres idiots encore qui semblent préférer ne pas (tout savoir)...

IDIOTS est conjointement un volume de la Collection EthnocritiqueS – Anthropologie de la littérature et des arts et un hors-collection Figura. Il est le fruit d’une coopération scientifique étroite entre le CELTED-CREM de l’Université de Lorraine, FIGURA et le LEAL de l’Université du Québec à Montréal.

 

Entrée en idiotie

Véronique Cnockaert, Bertrand Gervais et Marie Scarpa

I. L'idiot en personnage liminaire

Bécassine ou comment on fait les bécasses - Marie-Christine Vinson

Il était une fois une jeune fille, sa chèvre et son petit soulier. La Esmeralda et la douce idiotie de l'enfance - Sophie Dumoulin

L’enfantine dans Lourdes de Zola - Sophie Ménard

Valentin et Orson, figures duelles et archétypales. Idiotie et sainteté au Moyen Âge - Madeleine Jeay

L’extra-vagant et le roman : l’exemple du Berger extravagant de Charles Sorel - Anne-Elisabeth Spica

Personnages liminaires dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès - Marie Scarpa

II. Figures d’idiot

Bouvard et Pécuchet sur « un plateau stupide » de Normandie - Jean-Pierre Vidal

L’idiot en souverain. Figure de l’oubli et du politique dans Oublier Elena d’Edmund White - Bertrand Gervais

« Nous sommes des enfants d’une façon générale ». Ernesto et Qohelet : figures du savoir infantile - Anne Élaine Cliche

L’idiot de la famille ? - Jean-François Chassay

L’idiot et la tâche de la philosophie moderne. Le triple renversement du platonisme dans Bienvenue au conseil d’administration de Serge Cardinal - René Lemieux

Onze thèses pour une épistémologie idiote - Jean-Pierre Couture et Dalie Giroux

Post Scriptum

Mourir (ne pas) idiot ? - Jean-Marie Privat

Participation / Organisation

Directeur membre
Directeur membre
Directeur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre
Auteur membre

Voir aussi

Équipe·s liée·s: 
Fichier·s: